LPGS santé

Allergies saisonnières… C’est parti !!

on

Allergies aux graminées, rhume des foins ou même allergie au soleil, voici la saison des ennuis qui a commencé !

Car le retour du printemps dont on devrait se réjouir et bien synonyme de cauchemar pour ceux qui sont atteints de ces allergies respiratoires : que ce soient les enfants, les adultes ou les plus âgés : nos yeux,  nez et gorge sont irrités et mis à rude épreuve.

Les chiffres font peur il y a 20 à 25% de la population atteinte et on estime que ce pourcentage pourrait doubler d’ici 5 ans !

Mais pourquoi ses réactions allergiques ?

En pleine floraison, il y a 40 particules de pollens différentes par m3…ces pollens arrivent dans les voies respiratoires ou les yeux : le corps va donc secréter des anti-corps pour les éliminer …

Pour faire simple les personnes non allergiques vont éliminer et le pollen et les anticorps tandis que les personnes sensibles dites allergiques n’arrivent pas à éliminer ces pollens et les anti-corps trop nombreux font dégénérer le système immunitaire et  les réactions sont immédiates :  nez qui coule, yeux qui grattent et s’en suit une réaction en chaîne suivie de toux et de difficulté à respirer … à cela s’ajoute des paramètres héréditaires et d’environnement notamment la pollution… En fait le corps se bat contre quelque chose d’inoffensif (le pollen) qui va être éliminer par le corps plus tard, se sont nos anti-corps qui ne sont pas éliminés et trop nombreux qui secrètent des substances (responsable des réactions) dès que l’ennemi arrive ! Dur dur d’aller à l’encontre de ce schéma.

La désensibilisation est la formule la plus efficace mais il faut compter minimum 3 ans de traitement !

Attention les allergies respiratoires sont graves et se termine souvent en crise d’asthme, il est impératif de consulter son médecin et d’avoir un traitement adapté !

Comment les réduire et aider l’organisme ?

Par votre environnement : tondre avant la floraison, fermer les fenêtres en pleine journée et en voiture, mettre des lunettes et 1 chapeau et laver vous les cheveux le soir pour ne pas déposer les pollens sur votre oreiller !

Au niveau alimentation et compléments alimentaire : occupez-vous de votre flore intestinale c’est elle qui est responsable de la santé de nos défenses immunitaires… Et prenez des omega 3 qui vont agir comme anti-inflammatoire sur les muqueuses !!

Coté prévention il ne s’agit pas de booster le système immunitaire puisqu’il est dans ce cas déréglé et que nous avons trop d’anti-corps il faut entretenir « son terrain » avec précaution …

La cure aloe vera seasonal proposé par lifetakt est idéale à débuter dès le mois de mars ! Aloe vera et colostrum c’est le cocktail gagnant pour permettre à l’organisme d’être rééquilibré et donc de moins « réagir » ou « sur-réagir » aux pollens …

Je vous conseille en plus l’apport des probiotiques d’avril à aout : durant toute la période de floraison et de fenaison …

Egalement l’ortie est réputée pour être un antihistaminique de choix !

 Les allergies au soleil : moins courantes mais toutes aussi désagréables !

C’est la peau qui gratte et qui démange, il y a plusieurs sortes de lucyte et d’urticaire en général les symptômes de démangeaisons disparaissent 15 à 30 min après l’exposition.

Ce qui est plus dramatique c’est au fur et à mesure des années, les personnes atteintes à force de se gratter vont abîmer la peau : ce qui induit une dépigmentation et donc plus de protection.

Il faut dans ce cas absolument une crème solaire écran totale indice 50, nous avons la chance d’avoir une excellente crème aloe vera IP50 qui protège des UVA et UVB car ce sont les UVA les responsables, certes elle n’est pas facile à étaler sur de grandes surfaces car elle est très couvrante mais pas le choix pour les personnes concernées il faut se couvrir !!

En complément alimentaire une cure de béta-carotène est conseillée ainsi qu’un apport en sélénium qui vont agir comme anti-oxydant.

On ne le dira jamais assez mais il faut commencer un traitement de fond bien assez tôt… Pour les allergies aux pollens dès le 1er mars selon les régions ou maxi 1er avril… Il faut préparer son corps mais surtout dans ce cas le rééquilibrer pour diminuer les réactions allergiques !

Aurore ROUSSILLON

Sources : plantes et santé.fr et forum doctissimo extrait d’un entretien avec le Dr Philippe Deshayes, dermatologue et consultant scientifique, juillet 2017.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *